0 HTTP/1.1 404 Not Found Date: Thu, 05 Jun 2014 03:40:06 GMT Server: Microsoft-IIS/6.0 X-Powered-By: ASP.NET X-AspNet-Version: 4.0.30319 Cache-Control: private Content-Type: text/html; charset=utf-8 Content-Length: 2643 Le Progrès - Page introuvable

Hmm...nous avons un problème.

La page que vous recherchez n'existe plus. Elle a pu être supprimée, ou a changé d'adresse.
Si vous recherchez un contenu en particulier, retournez sur la page d'accueil du site pour effectuer une nouvelle recherche.

retour vers l'accueil du site leprogres.fr

jeudi, 05 avril 2012

Lyon III: le responsable national jeune du Front de Gauche en garde à vue a été relâché

Andréa Kotarac, coresponsable du Réseau Jeunes du Parti de Gauche et coresponsable national des jeunes du Front de Gauche (FDG) de Jean-Luc Mélenchon dans le cadre de la campagne présidentielle, a été interpellé mercredi par les services de police suite à l’agression présumée de plusieurs étudiants. Il  a été relâché  jeudi en début d'après-midi. Innoncenté.



En début d’après-midi mercredi, des militants du Front de Gauche organisaient une distribution de tracts à l’entrée de la Manufacture des Tabacs, (Université Lyon 3), cours AlbertThomas.
Selon plusieurs témoignages, certains destinataires du document l’auraient tout simplement froissé voire jeté. Le ton serait a l o r s mo n t é e n t r e l e s jeunes. Ces étudiants qui ont été destinataires du tract se sont ensuite rendus dans un bar tout proche où ils ont été rejoints une quinzaine de minutes plus tard par plusieurs militants du parti de Mélenchon prêts à en découdre, dont le visage était, selon des témoignages, masqué par des écharpes. Certains étaient armés de manches de drapeau. Des coups auraient à cette occasion été échangés. Des chaises ont également été projetées dans l’établissement occasionnant des bris de vitre. Le propriétaire du bar tabac, cours Albert Thomas, où se sont déroulés les faits a déposé plainte.
Sur place, les services de police ont procédé à l’interpellation de trois individus, dont Andréa Kotarac, 22 ans et étudiant en droit, qui ont été placés en garde à vue. En début de soirée, une cinquantaine de militants du Front de Gauche manifestaient devant le commissariat d’arrondissement pour demander la libération de leur camarade.

Les trois militants  ont été  relâchés jeudi vers  15 heures,  sans  qu'aucune charge n'ait pu être  retenue contre eux. Les victimes présumées, attachées à  des milieux  d'extrême droite, ne sont pas  présentées à la confrontation. 

16:48 Publié dans Front de Gauche | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Le Progrès - Page introuvable

Le site est actuellement indisponible

Nous vous prions de nous excuser pour ce désagrément. Veuillez réessayer plus tard.